Mettre mon site en page de damarrage Accueil  Chercher    Favoris     Galerie   Annonces     Contacts    Courriel             


     
   Marc Ravalomanana       
   

 Vendredi 18 Août 2017

 
   
Espoirs d'un peuple , ou la démocratie retrouvée ... ! 



Le nouveau président de la République MALGACHE

 

De nos jours, rares sont encore les documents existants concernant les grands hommes de la nation malgache .Homme providentiel  tant espéré et attendu pour incarner son pays et le propulser au premier rang des démocraties florissantes.

Chance unique pour MADAGASCAR !!!

 Nous estimons alors qu'il est important d'apporter notre contribution afin d'enrichir les traces écrites de la biographie des illustres personnalités qui ont marqué l'histoire de  cette nation . 
Le choix de présenter l'actuel Président de la République de Madagascar, Marc RAVALOMANANA, est motivé par une double raison de faire connaître aux autres pays  de la région de l'Océan indien et à la France  la personnalité bienveillante et démocrate de ce chef d'état et de sensibiliser la communauté internationale sur l'importance de la lutte que cet état mène pour qu'y règne une réelle et véritable démocratie  garantissant l'épanouissement de tous les citoyens malgaches sans exception.
Par ailleurs, nous tenons à laisser aux générations futures un véritable témoignage qu'elles garderont afin que le nom et les actions de ce personnage légendaire restent à jamais ancrés dans l'histoire de la grande île.
 Marc RAVALOMANANA.

 

I-Biographie

Marc RAVALOMANANA est actuellement le Président de la République de Madagascar.
Il est né à Imerinkasinina, un petit village situé à quelques kilomètres de Tananarive. Fils de Rajaona René et de Razanamanana hélène. Il est le cadet parmi quatre filles et quatre garçons, d'où son nom, qui signifie le huitième. Son enfance a été comme celle des autres enfants, c'est-à-dire ordinaire. Marié depuis 1974 à Lalao, il a une fille et trois fils : l'aînée Sarrah, ensuite Josoa qui est étudiant à l'Université d'Heidelberg (Allemagne), le cadet, Tojo étudiant à l'Université de Brighton (Royaume Uni) et le benjamin, Mike Tsana est élève à l'American School de Tananarive. Il a surtout étudié dans des écoles à enseignement religieux. Très croyant, et cela depuis sa jeunesse(il a fait partie d'une chorale et a fait le catéchisme), ce protestant de l'église FJKM, dont il est d'ailleurs le vice président du Bureau National, n'entreprend rien sans une prière préalable. Il est un homme déterminé, charismatique, joyeux et polyvalent. C'est un battant. D'ailleurs, son caractère de meneur lui a permis de réaliser des prouesses dans sa vie d'homme comme dans sa vie de citoyen. L'une de ses grandes qualités est qu'il ne demande pas du temps pour faire une chose, il s'y met tout de suite. Le mot " impossible "n'est pas dans son vocabulaire.

II- Evolution de sa carrière

1-Ses débuts :
Le petit laitier Il a débuté sa carrière comme vendeur ambulant de yaourts fabriqués en famille de façon artisanale. Puis il a créé à l'âge de 33 ans, grâce à un prêt de la Banque Mondiale, sa propre entreprise Tiko lequel s'est développé au cours des années. Aujourd'hui, le groupe Tiko S.A. dont il est le PDG et principal actionnaire représente 5.000 emplois directs et près de 100.000 emplois indirects. Il est considéré comme un des fleurons de l'industrie agroalimentaire malgaches. En effet, TIKO a acquis une notoriété telle aux yeux des malgaches que ses produits laitiers et autres sont devenus indispensables dans la consommation quotidienne à petite et grande échelle.

2-Le groupe Tiko et l'homme d'affaires
Après la fondation de sa société, Marc Ravalomanana s'est lancé avec succès dans l'arène politique. En novembre 1999, il est élu maire de la commune d'Antananarivo sous les couleurs de Tiako Iarivo. Il a commencé par la réhabilitation de la capitale, souhaitant en faire un symbole de fierté pour sa population et pour l'ensemble des malgaches. Il lance de vastes opérations de nettoyage et d'assainissement de grands chantiers et d'équipements urbains (centres sociaux et de santé, écoles, théâtres, jardins…), sur fonds propres de la commune et avec l'appui, notamment, de l'Agence Française de Développement et de l'Union Européenne.

 

III- La politique

1-La mairie

Marc Ravalomanana a été élu maire de Tananarive le 15 décembre 1999. Après son élection, il n'a pas du tout déçu le peuple : en deux ans seulement, la ville de Tananarive s'est embellie (reconstruction des routes et des jardins publics, nettoyage des marchés,… ) Aujourd'hui, la capitale semble être bien partie par le fait d'une gestion rigoureuse et transparente issue d'une vision et d'une réelle volonté politique, sur la base de ce constat qui prouve qu'aucune situation n'est inéluctable. Marc Ravalomanana peut revendiquer demain la place qui lui revient de par ses capacités et son dynamisme, en Afrique et dans le monde, et ce, en prenant en main de son propre développement.
En effet, pour lui, le concept de " lutte contre la pauvreté " n'est pas un simple slogan politique ésotérique, enivrant mais stérile, c'est une véritable stratégie nationale à mettre en place pour la mutation qualitative du cadre de la vie de la population de Madagascar, dans le respect de son identité culturelle. Cela implique de définir le développement d'une manière positive et dynamique et non par référence au sous développement actuel.

2-Le président de la République

Marc Ravalomanana, maire de la ville d'Antananarivo a annoncé le dimanche 05 août 2001 sa candidature aux présidentièlles sous les couleurs de l'association " Tiako i Madagasikara " (J'aime Madagasikara). C'était dans son village natal, au cours d'une conférence de presse sur la paroi du temple protestant FJKM local, qu'il proclame sa lancée dans la course à la magistrature suprême. Marc Ravalomanana s'est déclaré pour un développement rapide de la Grande Ile. Il compte accélérer toutes les actions entreprises pour assumer le plus vite possible une amélioration des conditions de vie des malgaches. Il veut s'attaquer aux différents maux qui rongent la société malgache, entre autres la corruption, la pauvreté, l'ingérance et veut protéger sa nation.
Son modèle politique est Franklin Roosevelt, l'un des plus importants présidents des Etats-Unis, et sa phrase fétiche est : " Aza matahotra fa minoa fotsiny ihany ", qui signifie en malgache : " n'ayez pas peur, croyez seulement en moi ".

Marc Ravalomanana s'attaquera aussi à l'insécurité qui touche la majorité de la population. Le premier magistrat de la "ville des Mille " a souligné que son accession à la Présidence de la République lui donnerait beaucoup plus de marge de manœuvre. Il pourra aussi continuer ce qu'il a initié à Antananarivo. Il se positionne ainsi en tant que bon manger qui entend reléguer au musée la lenteur dans la gestion des affaires nationales. Dans sa lutte politique, ses principes sont la réforme de l'Etat, la lutte contre la pauvreté, avec ses corollaires que sont l'éducation et santé, et une politique cohérente d'aménagement du territoire comme base d'un développement économique et social.

Dans le domaine de l'éducation, la priorité portera sur la lutte contre l'analphabétisme et le renforcement le la formation professionnelle et technique qui doit fournir des compétences adaptées aux besoins d'une économie de conquête. Cela implique bien sûr le renforcement de la formation des éducateurs (école normale, université,…) et une réelle valorisation des métiers de l'éducation.

Dans le domaine de la santé, qui est un droit pour tous les citoyens, l'effort portera en priorité sur l'accès aux soins pour les plus démunis, des centres de base seront multipliés, l'utilisation des médicaments génériques développée systématiquement et la population des personnels de santé adaptée aux nouveaux objectifs. La lutte contre les grandes endémies présentes à Madagascar (peste, choléra, paludisme), contre le sida, devra être renforcée pour aboutir ) leur éradication progressive. Les efforts pour l'équipement des hôpitaux seront redoublés.

La politique d'aménagement du territoire sera axée sur une mise en valeur équilibrée des potentialités régionales dans un esprit de réduction des disparités. Elle est basée sur le désenclavement des régions, le développement et l'entretien des infrastructures e liaison, la relance d'une économie plus agressive autour des pôles urbains à restructurer et à développer. Elle s'appuiera également sur une réforme du foncier, de l'agriculture et des réseaux de commercialisation des produits afin de répondre aux besoins alimentaires de la population. De même, l'économie du pays ne peut se contenter d'une croissance alignée sur les moyennes mondiales. Elle doit faire preuve d'agressivité, dans un esprit de conquête de nouveaux marchés internes et externes, pour des produits de qualité reconnue.

C'est dans cet esprit de partenariat, et non d'assistanat, que Marc Ravalomanana souhaite mettre en œuvre ces politiques, et ce, dans le respect de la souveraineté nationale de Madagascar.

 

CONCLUSION

En bref, Marc RAVALOMANANA est doté d'une personnalité aussi riche que bienveillante. A la fois économiste et politicien de talent, il mène de main de maître toutes les actions qu'il entreprend d'ailleurs avec une stratégie hors d'atteinte.
Il incarne l'image de la prospérité dont les Malgaches ont toujours rêvé. Actuellement premier homme du pays, il compte sortir rapidement ses compatriotes de la pauvreté et se donne comme priorité d'instaurer dans le pays le " FAHAMARINANA " et le " FAHAMASINANA " garants d'un développement durable et effectif.
Les prouesses qu'il a déjà effectuées dans différents domaines et dont il s'est toujours distingué lui ont valu des reconnaissances et une notoriété incontestables.

D'ores et déjà, tous les Malgaches ainsi que la communauté internationale doivent le soutenir et collaborer avec lui afin que tous puissent œuvrer dans un effort commun et donner à la grande île l'avenir radieux qu'elle mérite.

Que dieu te garde , MARC .

 


<-  Haut de page  ->

   
         
   


Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent
(art. 34 de la loi 'Informatique et Libertés')

   
JOUY en JOSAS
ARNAS - 11/2004
Documents 
Témoignages 
Partenaires

Statistiques

Tot.Visites: 245505
Aujourd'hui: 23
Connectés : 1

 
Création : Michel DEROMMELAERE | © Design : LaCasaGoum.com